La Bulgarie

drapeau Bulgarie

Suite à deux séjours en Bulgarie, en 2013 avec l’Amicale les Caudalies, puis dans le cadre de Vinaria 2014 comme membre du jury, deux dégustations, l’une à l’Hôtel Carlton à Zurich et l’autre à l’Hôtel le Terminus à Porrentruy, j’ai rédigé ce petit aide-mémoire sur ce très beau pays qu’est la Bulgarie avec son excellent potentiel au niveau des vins.

Après quelques chiffres, je présenterai les 5 grandes régions, un peu d’histoire, les principaux cépages, les appellations les plus importantes et quelques domaines.

Quelques chiffres

Tout d’abord, quelques chiffres. La Bulgarie, capitale Sofia, c’est 7 mio d’habitants, 115’000 km2, 60’000 ha de vignes, 250 domaines recensés dont environ 80 « sérieux », pour une production de 1 mio 200’000 hl de vin dont 40% pour l’exportation (OIV, 2011). En comparaison avec la Suisse, le nombre d’habitants est identique, le territoire environ 3x plus grand, la superficie des vignes 4x plus grande, mais la production de vin quasi identique, à 100’000 l près. La grande différence est dans le rendement: environ 4x moins en Bulgarie, et surtout dans l’exportation: environ 20x plus pour la Bulgarie.

Cinq grandes régions

Régions pour la production de vins

Carte de la Chambre nationale de la vigne et du vin (NVWC). Cliquer pour agrandir

Trêve de chiffres. La Bulgarie est entourée au Nord par la Roumanie, avec comme frontière le Danube, à l’ouest par la Serbie et la Rébublique de Macédoine, à l’est par la Mer Noire, au Sud par la Grèce et la Turquie. Le vignoble se répartit en 5 grandes régions: le Nord bulgare ou Plaine du Danube, le Sud bulgare ou Plaine de Thrace, l’Est bulgare ou Région de la Mer Noire, les Balkans du sud ou Vallée des roses, le Sud Ouest ou Vallée de la Struma.

Un peu d’histoire

Il y a environ 4’000 ans, à l’époque Thrace, on cultive la vigne et produit du vin, soit 1’000 ans avant les Romains. Le christianisme ensuite va soutenir la culture et la production  vinicole. Puis viennent des périodes plus sombres pour le monde du vin. La Période sèche avec la prohibition décrétée sous le règne du Khan Krum de 808 à 814, puis l’occupation ottomane de 1396 à 1908 où pendant plus de 500 ans, la production du vin et sa consommation sont à peine tolérés. Avec l’Indépendance bulgare en 1908, le monde du vin connait un nouvel essor: de nouveaux cépages locaux sont développés, puis après la crise du phylloxéra, des cépages internationaux sont plantés. A cette période se développe la science oenologique avec la création des premières coopératives après la 1ère guerre mondiale. Durant le régime communiste, c’est l’étatisation avec une production de masse. La Bulgarie est considérée alors comme le 1er vignoble du monde soviétique. Avec la chute du communisme, les terres sont rendues à leurs propriétaires, de nombreux investissements ont lieu avec une orientation vers la qualité. En 2007, c’est l’entrée dans l’Union européenne avec de nouveaux développements, le soutien financier de la Communauté et la recherche de nouveaux marchés. Pour rappel, la Bulgarie exporte maintenant plus de 40% de sa production.

Principaux cépages

La Bulgarie cultive des cépages internationaux, principalement en blanc, le Chardonnay, le Sauvignon Blanc, en rouge le Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Merlot, Syrah, Pinot Noir. A côtés de ces cépages universels, de très intéressant cépages indigènes comme en blanc le Dimiat, en rouge le Mavrud, Rubin (croisement entre le cépage Nebbiolo et Syrah), Melnik, Gamza pour les plus importants.

Appellations

Au niveau des appellations, la Bulgarie comprend 2 Indications géographique protégée (IGP) qui sont la Plaine du Danube au nord et la Vallée de la Thrace au sud, 52 Appellations d’origine protégées (AOP) qui correspondent à la dénomination Controliran, dont les principales sont la Vallée de la Struma au sud ouest, la Mer Noire et la Mer Noire du Sud à l’est. Sur le site de l’administration fédérale, vous trouverez la liste des AOP de Bulgarie, (page 3220 et suivantes du document pdf).

Quelques domaines

Terminons par quelques domaines, par ordre alphabétique: Domaine Black Sea Gold, Domaine BoyardDomaine Edoardo Miroglio, Domaine Midalidare Estate, Domaine Logodaj, Domaine Minkov Brothers, Domaine de Starosel, Domaine Terra Tangra, Villa Melnik, Domaine Vinprom Peshtera, Villa Yambol, Villa Yustina et enfin Domaine Zagreus.

Pour une brève présentation de quelques domaines bulgares visités, cliquez sur les liens ci après:  voyage 2013 avec les Caudalies et quelques domaines bulgares dans le cadre de Vinaria 2014.

Cette entrée a été publiée dans Bulgarie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s