Dégustation de vins bulgares à l’Hôtel Carlton, Zurich

european treasure

Invité par Thomas Vaterlaus et Alicia Mettler de la maison Mettler varelaus gmbh, j’ai eu l’occasion de rencontrer 7 domaines bulgares qui se présentaient avec trois vins dans le cadre de la campagne « European Wine Treasures » pour la promotion des vins bulgares et de la Grèce du Nord.

L’ordre de présentation est celui de la plaquette distribuée à l’entrée de la dégustation.

Château Burgozoze

Stand tenu par un sexagénaire et une jeune femme parlant couramment français et pour cette dernière sans accent avec une telle maîtrise pour l’allemand et l’anglais.  Impressionnant ! Le monsieur m’explique que son vin est le meilleur du monde, attestant ceci en présentent la médaille sur l’étiquette au Concours mondial de Bruxelles.

Contact peu affable, je dois réclamer pour être servi. Un groupe derrière moi, plus âgé en veston cravate, n’a pas ce problème.

Le Chardonnay 2012 me fait penser à un Sauvignon Blanc avec des arômes de bourgeon de cassis en plus de l’ananas confit, trop mûr avec un sucre résiduel en défaveur de l’équilibre. Pour les rouges, un Cabernet Franc et une Syrah 2011 jugés trop alcooleux avec un déséquilibre encore accentué par la température de service trop élevée. 

Domaine Boyard

Agréable surprise d’être servi par un aimable monsieur, francophone, belge s’occupant de la vente des vins du domaine en Belgique. 

Un Chardonnay puissant, millésime 2011, vieilli 70% en fût français et 30% américain, vin que j’avais apprécié lors de mon séjour en Bulgarie.  Un vanillé bien présent au nez et en bouche sans qu’il ne couvre le vin. Le rosé 2012 à base de Sangiovese, Pinot Noir et Syrah est plaisant avec une belle robe grenadine. Le Cabernet Franc2011 est sur les arômes de fruits noirs bien mûrs. L’élevage en fût durant 12 mois est bien maîtrisé apportant de la structure sans déséquilibrer le vin.

Edoardo Miroglio

Accueil sympathique par une élégante femme intéressée à faire connaître ses produits auprès des connaisseurs en dehors des circuits commerciaux.

Un Mavrud 2009 (cépage rouge autochtone), un Pinot Noir 2011 et SoliInvicto2009, assemblage de Merlot, Cabernet Franc et Syrah, tous 3 bien élaborés.  Domaine visité en Bulgarie avec des vins de qualité. Une maison à recommander.

Izba Karabunar

Accueil chaleureux avec un vin blanc à base de Misket& Dimyat2012 (deux cépages autochtones) avec un joli nez frais citronné. En bouche, on retrouve le muscat avec un bel équilibre fruit et fraîcheur apporté par la note citronnée.

L’évolution 2010 est un assemblage de Merlot, CabernetSauvignon, Petit Verdot et Syrah  avec un élevage de 10 mois en fûts français de 2e année. Le vin est puissant avec des tanins fondus mais passablement d’alcool.

Enfin le Pinot Noir 2010 élevé 6 mois en fûts français de 2e année présente au nez des arômes de fruits cuits, en bouche une chaleur importante et évoque un déséquilibre de l’alcool certainement dû à une trop forte maturité du raisin.

Katarzyna estate

Accueil sympathique avec un Chardonnay mis en valeur par une belle étiquette évoquant une histoire en cyrillique.

Contemplations Sauvignon Blanc 2012 au nez présente des arômes intenses de bourgeons de cassis que l’on retrouve en bouche avec un sucre résiduel en défaveur de l’équilibre.

Encore Syrah 2011, un vin élégant avec des fruits noirs bien mûrs et des épices caractéristiques du cépage.

Vinprom Yambol

Verano Azur Sauvignon Blanc, Chardonnay, Viognier. Un nez peu expressif avec des notes fruitées. En bouche, un vin vif avec du sucre résiduel, surprenant.

Vin dégusté en Bulgarie pour la Syrah 2012 avec un nez fin d’épices, en bouche un bel équilibre avec les fruits noirs bien mûrs, l’équilibre tanins et alcool. En finale, une amertume persistante et désagréable.

Villa Yambol Merlot Reserve 2010.  Un nez qui a de la peine à s’ouvrir avec des notes végétales type poivron vert. En bouche, un joli fruité, mais avec un gros volume tannique asséchant.

Vinzavod AD, Assenovgrad

Personne n’est là pour tenir le stand tout au long de la dégustation, « self-service ». Vins de cépage autochtones avec le Mavrud sur 2 millésimes. Le Mavrud2012 a un joli nez sur le fruit. En bouche, impression de réduction, ne diminuant pas avec l’aération évoquant un problème, dommage. Le vin Version Plaisir Divin Mavrud 2010 à la robe légèrement orangée évoque déjà une évolution.  Au nez comme en bouche l’alcool est prédominant avec des tanins agressifs en bouche.

Pour le vin Version Conception 2009, assemblage constitué de Cabernet Sauvignon, Mavrud et Syrah, des bordures légèrement orangées signent déjà une évolution, au nez et en bouche les tanins évoquent le vieux foudre avec une sensation de sécheresse en bouche désagréable.

Conclusion

Une belle opportunité pour découvrir en Suisse une vingtaine de vins bulgares avec des domaines intéressants et des représentants se donnant de la peine pour présenter leurs produits.

La majorité des vins proposés sont issus de cépages internationaux comme le Chardonnay, Cabernet Sauvignon, Merlot, Syrah, Pinot Noir avec heureusement quelques exceptions avec des cépages locaux comme le Mavrud, Misket et Dimyat.

A relever un problème de service avec beaucoup de vins rouges servi trop chaud sans système de refroidissement avec pour conséquence un renforcement de la perception de l’alcool avec pour certains vins déjà très riches en alcool une sensation de brûlure désagréable en défaveur du vin.

Un grand merci pour l’organisation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s