Portes ouvertes des Côtes de l’Orbe

Portes Ouvertes Cotes de l'Orbe

Le 13 décembre 2015, avec une sympathique petite équipe du Clos du Doubs, j’ai participé à « VINS EN FÊTES », les journées portes ouvertes des appellations Bonvillars et Côtes de l’Orbe. Pour limiter les déplacements, nous nous sommes cantonnés pour la journée aux appellations Côtes de l’Orbe avec la visite de la Cave de la Combe chez Daniel et Valérie MARENDAZ à Mathod, Domaine Maryline et Amélie LAVENEX à Arnex-sur-Orbe, Domaine Bernard GAUTHEY également à Arnex-sur-Orbe et Château de Valeyres chez Benjamin MOREL à Valeyres-sous-Rances.

Cave de la Combe

A 10h tapantes, nous lançons les hostilités chez Daniel et Valérie MARENDAZ à Mathod. La salle de dégustation est agrémentée de jolies décorations de Noël de confection artisanale. Nous sommes chaleureusement accueillis par Valérie, la fille du domaine, étudiante à l’école de Changins qui nous fait visiter les installations pour l’élaboration des vins selon la méthode traditionnelle. Nous sommes très intéressés d’apprendre que la cave de la Combe effectue tout le processus pour plus de 40 producteurs en Suisse. Voici en résumé les étapes: après réception du vin tranquille, ajout de la liqueur de tirage, bouchage avec une capsule, la couronne et stockage pendant plusieurs mois voire années pour la prise de mousse, soit la 3e fermentation en bouteille. Afin d’extraire les levures, suit le remuage automatisé à l’aide de gyropalettes qui ne dure qu’une semaine contre près d’un mois lorsqu’il était effectué à la main sur pupitres. Puis à l’aide d’une autre machine, la dégorgeuse, c’est le dégorgement mécanique permettant l’expulsions des levures, suivi de l’ajout de la liqueur d’expédition en fonction du style de vin effervescent choisi, extra brut, brut, extra-dry, sec, demi-sec ou doux. Finalement l’embouteillage et l’étiquetage terminent le processus. Pour illustrer ce processus d’élaboration des vins effervescents, retrouvez M. MARENDAZ dans l’émission A bon entendeur de la RTS du 20.11.2011.

Lors de la dégustation, j’ai apprécié le Pinot Gris 2013 pour sa finesse tant au nez qu’en bouche. Au niveau des rouges, le Pinot Noir 2013, léger et goulayant pour son élégance avec des arômes de petits fruits rouges, une touche de cacao, ainsi que le Pinot Noir barrique 2011, élevé 12 mois en fûts de 2 à 3 ans pour son nez de légère torréfaction, des tanins soyeux et élégants qui enrobent la bouche. Nous terminons en beauté avec le Brut Impérial, vin effervescent à base de Chardonnay, qui présente des bulles légères, de la finesse tant au nez qu’en bouche avec une agréable rondeur.

Une pause roborative au Restaurant le Toucan à Arnex-sur-Orbe où nous apprécions l’atmosphère chaleureuse, la carte des vins, jolie vitrine des crus de la région, les bons conseils du sommelier et les menus du jour, frais et succulents. Une adresse à recommander; le logo Tripadvisor à la porte ne nous as pas trompés!

Domaine Maryline et Amélie Lavenex

Un accueil sympathique et chaleureux par la patronne du Domaine Maryline et Amélie LAVENEX à Arnex-sur-Orbe,  et une amie qui la seconde avec l’agréable impression d’être « à la maison » comme on dit chez nous. Déclinant l’offre de la soupe aux oignons, puisque nous sortons de table, nous sommes ravis par une jolie assiette de fromages de la région, en guise de dessert.

La Plantinelle grand cru 2013, très beau Chasselas, avec son joli nez minéral exprimant son terroir argilo-calcaire est un accord parfait avec le fromage.

La cuvée de Madame, Oeil de Perdrix 2013 a une très élégante robe rose saumonée, un nez très fin, avec en bouche une agréable rondeur. En trois mots, finesse, rondeur et élégance.

Le Grand Vigne, grand cru Garanoir, Gamaret 2013 me plait pour son léger boisé, sa bouche enrobée et sa belle longueur.

Le vin mousseux Méthode traditionnelle, brut, assemblage de Pinot Noir et Garanoir avec ses bulles fines et abondantes dessinant le cordon, son petit côté fruité sur la framboise termine en beauté la dégustation.

Domaine Bernard Gauthey

Dans l’organisation de la journée, nous n’avions pas prévu de visiter ce domaine. C’est grâce aux bons conseils du sommelier du Restaurant du Toucan que nous arrivons chez M. GAUTHEY, et bien nous en a pris!

C’est M. Bernard GAUTHEY qui nous accueille, avec le sourire. Le vigneron parle avec une voix douce, sans chichi, mais avec beaucoup de dévouement et de professionnalisme et malgré le monde à servir, il répond à nos nombreuses questions.

En peu de mots, le Chasselas 2013 est fin, élégant et typé, un grand plaisir, un grand Chasselas! Le Chardonnay 2013, élevé en barrique est riche, sur des notes de miel et fruits jaunes avec une longue persistance.

Au niveau des rouges, le Gamay d’Arcenant 2013 est élégant, avec un poivré caractéristique de cette variété de Gamay originaire d’Arcenant, village en Beaujolais,  et avec une belle persistance.

Le Gamaret barrique 2013 est élevé en barrique à raison d’un tiers en barrique neuve, un tiers en barrique de deuxième vin et un tiers en barrique de 3e vin. Le vin est intense, rond et riche, avec des notes de fumée et de torréfaction accompagnant les fruits noirs. Un fruité magnifique retrouvé dans le Merlot-Gamaret 2013 avec des notes de cerises noires.

Finale en beauté, avec un vin doux, Petite Gourmande 2013. Les raisins de Chasselas, à raison de 60% et de Chardonnay à 40% pour l’acidité sont passerillés sur cagettes puis le vin est élevé en barrique pendant 2 ans, moitié en fût neuf, moitié en fût de 2 ans.  Le résultat est un magnifique équilibre malgré les 100 grammes de sucre résiduel avec des notes de banane séchée et une longue persistance en bouche.

Un coup de coeur pour ce petit domaine familial agro-viticole de 3 ha de vignes où le papa s’occupe du bétail et donne des coups de main à son fils.

Château de Valeyres

Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons encore chez Benjamin MOREL à Valeyres-sous-Rances. Tout d’abord le cadre, un château du 17e siècle, ça mérite le détour. S’il faisait malheureusement déjà nuit, et que nous n’avons pas vu grand chose des extérieurs, nous avons pu apprécier le décor des grandes salles tapissées, ses boiseries, la bibliothèque, … A l’intérieur, ces messieurs nous servent en tabliers et chapeaux noirs traditionnels, un joli clin d’oeil à la tradition. Un deuxième malheureusement, à cette date de l’année, le domaine n’a plus que quelques vins à proposer, ceux de sa gamme confidentielle élevée en barriques et imaginée avec Frédéric HOSTETTLER, oenologue et ami de Benjamin MOREL.

J’ai apprécié le Chardonnay Confidentiel 2013 pour son vanillé élégant ne couvrant pas le vin, tant au nez qu’en bouche, et sa persistance. Au niveau des rouges, le Pinot Noir Confidentiel 2013 m’a également plu pour son boisé fin et son élégance tout comme le Gamay Confidentiel 2013 pour son impression de velours en bouche.  Pour découvrir le château de jour et pour déguster les autres vins du domaine, épuisés à cette date, une seconde visite s’impose…

 

En résumer, une très belle sortie, le soleil de la partie, des vins très intéressants, dans une appellation Côtes-de-l’Orbe, certes encore peu connue, mais qui vaut vraiment le détour pour ses excellents rapport qualité prix. De grands mercis aux vigneronnes et vignerons pour leur accueil et bravo pour la qualité des produits. Très volontiers pour une prochaine, afin de (re)visiter les domaines que nous avons dû délaisser faute de temps. Enfin merci à Jérôme, notre GO du jour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s